La traditionnelle phrase de la quatrième de couverture :

" La personne qui aime est toujours la plus forte"

Résumé : Claude qui a une relation depuis cinq ans avec Reine, est désagréablement surpris d'apprendre que Reine va en épouser un autre. Quelque temps après, il rencontre Dominique, secrétaire, dans un bar et très vite, ils se marient. Ils ont une fille Epicène.

Le mariage ne tient pas car Claude s'est engagé par vengeance contre Reine et non par amour pour Dominique..."

Nombre de pages lues : 154 Pages

Mon avis : D'habitude, je lis le roman d'Amélie Nohtomb à sa sortie en Août, mais pour une fois, j'ai voulu attendre car le sujet m'intéressait moyennement l'été dernier. Et puis, les livres d'Amélie Nothomb se lisent en quelques heures, dont il était destiné pour une soirée d'hiver...

En lisant ce roman, je me dis que c'est bien du Nothomb car son écriture est reconnaissable : des phrases courtes et piquantes.

L'histoire m'a appris que les prénoms tels que Dominique et Claude qui peuvent être attribuer aussi bien à une femme qu'à un homme, sont des prénoms épicènes.

L'histoire nous montre la perversité de Claude qui fait un mariage par vengeance, pendant des années il fait semblant d'être un bon mari, un bon père, mais quand Reine ressurgit, il est anéanti de découvrir que cette dernière est heureuse avec son mari et ses enfants.

C'est un roman surprenant et captivant comme sait les écrire Amélie Nothomb. Chaque année, le lecteur attend LA surprise qui se tient sur quelques pages. Des livres courts pour nourir l'impatience mais qui affament très vite le lecteur en attendant le prochain livre.

Extrait page 7 : "Décolérer est ce verbe qui ne tolère pas que la négation. Vous ne lirez jamais que quelqu'un décolère. Pourquoi ? Parce que la colère est précieuse, qui protège du désespoir."

Amélie Nothomb "Les prénoms épicènes". Editions Albin Michel, 2018.

AMELIE NOTHOMB PRENOM